Notre bilan 2017-04-13T12:09:44+00:00

2012 – 2017 : 5 années d’actions

Loin des clichés véhiculés, le mandat de député est extrêmement riche et demande une grande disponibilité comme le démontre le bilan de Marianne Dubois. Il est à l’image de la conception qu’elle a de sa fonction : être concrète et utile.

Ainsi de 2012 à 2017, Marianne Dubois a agi :bilan Marianne Dubois

Beauce Gatinais développementAu service du développement économique des territoires du Loiret

Au total, ce sont donc cinquante dossiers économiques qui ont été traités localement ou portés au niveau national. Pour Marianne Dubois, chaque emploi compte et quelque soit la taille de l’entreprise, son activité, la mobilisation doit être totale.

Les problèmes rencontrés peuvent être multiples : recherche d’un terrain adapté à l’activité, problème lié à la réglementation, difficultés économiques, évolution d’une législation qui se fait au détriment d’un secteur entier de l’économie,…

L’exemple de la société EPAC est significatif. Cette société américaine a souhaité s’implanter au cœur du pôle de l’impression et de l’édition du Malesherbois pour développer un process innovant d’impression de livres. Devant faire face à une réglementation qui aurait pu la pousser à abandonner son projet, le député est intervenu auprès des services de l’Etat et a démontré les enjeux en terme d’emplois et de rayonnement pour le territoire.

Avec Monique Bévière, présidente du Pays Beauce Gâtinais en Pithiverais, Marianne Dubois a été à l’initiative de la création du collectif Beauce Gâtinais Développement. Le collectif rassemble toutes les compétences des collectivités et du milieu économique du Nord Loiret au service de la promotion des atouts du territoire. Il a notamment à son bilan une plaquette de présentation des caractéristiques du territoire à destination d’investisseurs économiques et de leur personnel.

Vous l’aurez compris, Marianne Dubois se saisit de tous les sujets pouvant servir au dynamisme du territoire et à sa promotion.

A l’écoute des habitants de la 5e circonscription du Loiret

Habitants 5e circonscriptionMarianne Dubois reçoit des habitants de la circonscription tous les lundis et vendredis à sa permanence de Pithiviers. Toute personne peut la rencontrer en contactant simplement son équipe et convenir de l’heure et de la date d’un rendez-vous.

A ces rendez-vous hebdomadaires s’ajoutent près de 150 permanences décentralisées qu’elle a effectuées dans chaque ancien chef-lieu de canton : Beaune-la-Rolande, Bellegarde, Fleury-les-Aubrais, Malesherbes, Neuville-aux-Bois, Puiseaux et Outarville. Ces permanences sont l’occasion de rencontrer les habitants et également d’échanger avec les élus municipaux.

Enfin, les habitants de la circonscription savent combien Marianne Dubois s’efforce d’être présente à un maximum de manifestations possible. C’est pour elle indispensable : échanger dans un cadre informel, chaleureux et parfois même festif permet souvent de casser la barrière entre l’élu et l’administré.

Au contact de thématiques parlementaires diversifiées

Marianne Dubois Assemblée hémicycleMarianne Dubois est attentive aux sujets auxquels elle peut apporter une approche personnelle.

Son attention particulière à la bonne utilisation des deniers publics l’a poussée à devenir secrétaire de la Commission d’évaluation et de contrôle des politiques publiques.
En effet, si la tâche principale du parlementaire est de faire la loi, il lui incombe également de contrôler l’action du gouvernement et de mesurer les effets des lois adoptées.
La Commission d’évaluation et de contrôle a produit et examiné 20 rapports relatifs aux politiques publiques et leur efficacité au cour de la mandature.

Elle est la seule femme de droite membre de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées de l’Assemblée nationale. Elle s’y spécialise dans le développement des liens Armée-Nation. Diplômée de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale, elle est Colonel au sein de la réserve citoyenne de l’Armée de Terre.
La commission défense s’est réunie 364 fois pendant la mandature et elle a publié 20 rapports.

Marianne Dubois, mère d’un fils sourd, fonde et co-préside le groupe d’étude sur la Langue des Signes.

En 2016, elle intègre la commission d’enquête sur les moyens mis en œuvre suite aux attentats de novembre 2015. Elle y a constaté les grands défis de la lutte antiterrorisme auxquels notre pays fait face.

A l’initiative d’un projet majeur pour les Liens Armée-Nation

Marianne Dubois Sapeurs pompiersSuite à la mission parlementaire sur les dispositifs citoyens du Ministère de la Défense qui lui a été confiée par sa commission, Marianne Dubois porte un projet de grande envergure pour le renforcement du parcours citoyen de la jeunesse de France : les cadets de la Défense.

Convaincue de l’utilité du savoir-être et des valeurs que le monde de la Défense nationale peut apporter à notre société, elle propose de remplacer la Journée de Citoyenneté et de Défense – dont l’inefficacité n’est plus à démontrer – par un programme facultatif et civique dans un cadre militaire. Ce dispositif inculquera à nos jeunes des qualités humaines, le vivre ensemble, la discipline, le dépassement de soi, le goût de l’effort, la découverte de nos armées, de nos industries de Défense, et la richesse de nos milieux naturels.

Ce projet a donné lieu à une proposition de loi.

« Les préoccupations dont vous me faîtes part lors de nos rencontres sont ma première boussole dans l’orientation de mon travail parlementaire »